« Le livre de mon enfance », par Marie-Eve, alias Mademoiselle Maeve

Depuis qu’elle sait lire, Mademoiselle Maeve lit. Polars, littérature contemporaine, classique, jeunesse, chick-lit ou même livres audio… Cette Tourangelle dévore tout ou presque ce qui passe entre ses mains et n’hésite pas à partager ses coups de coeur et avis sur son blog mais également sur les ondes de France Bleu Touraine (98,7) ou Radio Béton (93,6).

Quand on vous dit « enfance », quel ouvrage vous vient à l’esprit?

Il s’agit d’un petit album documentaire qui s’appelle Le chocolat : le neveu de Mickey découvrait comment le fruit du cacaoyer se transformait en chocolat chaud.

En quoi ce texte vous a-t-il guidée?

Ce livre a eu beaucoup d’incidence sur moi, car c’est dans ce livre que j’ai appris à lire. Pour la petite anecdote, mes parents restauraient une maison pendant les vacances. Parfois, je passais la journée avec eux, mais je m’ennuyais car ils n’avaient pas le temps de s’occuper de moi tout le temps. Je voulais qu’ils me lisent le livre que mon papa m’avait rapporté d’un voyage à Paris (il me ramenait toujours un petit truc qui devait en fait être acheté par ma maman, j’imagine qu’il n’avait pas tellement le temps de faire du shopping…). Et comme ils n’avaient pas le temps de le faire, j’ai demandé à pouvoir le lire moi-même. 

Envisageriez-vous de vous replonger dans ce livre avec vos yeux d’adulte ?

Je l’ai déjà fait ! Malgré mes nombreux déménagements, j’ai toujours eu envie de le garder. Il est rangé précieusement dans un petit carton avec de petites figurines qui me sont également précieuses.

Plus jeune, quel personnage auriez-vous adoré devenir?

Sans hésiter, Alice détective créée par Caroline Quinn. J’ai lu et relu ses aventures. J’ai même feuilleté quelques-uns des Alice récemment en rangeant ma bibliothèque.

Un livre que vous auriez aimé découvrir plus tôt?

Je ne sais pas tellement… Je suis une fille des années 80 et quand je vois les livres de l’époque, je ne me vois pas me plonger dedans. J’ai aimé les Martine, Le club des cinq, le clan des sept, Alice, Treize à la douzaine. J’avais aussi une passion pour mon livre d’Alain Decaux sur la Révolution française ! Mais aujourd’hui, je travaille dans une bibliothèque et j’ai plutôt tendance à regarder les nouveautés plutôt que les vieux livres tout vieux justement. Mon seul regret, très tardif est d’avoir attendu l’an dernier pour lire Miss Charity de Marie-Aude Murail qui est sorti en 2008.

Et la librairie de votre enfance?

Quand j’étais plus jeune, on déménageait tous les ans parce que mon père était militaire. Du coup, je n’ai pas souvenir d’un endroit particulier où j’allais acheter des livres. D’autant que j’en recevait surtout à Noël ou mon anniversaire. En revanche, aujourd’hui, j’adore traîner dans les librairies et je conseille aux Tourangeaux et à ceux qui visitent Tours d’aller faire un tour à la librairie Libr’Enfant, rue Colbert. Le lieu est cosy ; les libraires adorables et de bons conseils !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s