L’incontournable livre de chevet de… Delphine Chaume, de l’émission « Un livre jour »

Quel est votre livre de chevet par excellence?

Les braises du Hongrois Sandor Marai.  

A quel moment l’avez-vous lu?

C’est le premier roman de cet auteur que j’ai lu vers 19 ans sur les conseils d’une amie et, par la suite, j’ai dévoré toute son œuvre. Ce texte est un de ceux, rares, que je relis avec un immense plaisir à chaque fois.

Pourquoi vous a-t-il marquée?

La profondeur des sentiments (et ressentiments) qui lie les deux personnages tout au long de leur vie et la violence de la confrontation finale sont deux éléments qui ont imprimé durablement des sensations de lecture qui me traversent encore par moment lors d’épisodes quotidiens où tout simplement par surprise alors que je ne m’y attends pas.

Quelles sensations a-t-il réveillées chez vous?

Sans doute que ce roman a éclairé des événements que je vivais à l’époque et m’a permis de changer d’angle et de regard. Ce qui est le propre de la grande littérature : se décentrer.

L’avez vous-lu plusieurs fois?

Oui et à chaque lecture j’y vois de nouvelles choses qui ne m’étaient pas apparues, les révélations sont successives ce qui est aussi une marque de la densité des grands textes parce qu’ils déploient une complexité et des nuances qui sont inépuisables.

A qui l’avez-vous prêté?

J’en parle beaucoup autour de moi et j’adore le faire découvrir à des amis qui ne l’ont pas lu, parce que la littérature c’est aussi renforcer les liens, le partage et ouvrir le dialogue. 

En plus, c’est un texte qu’une amie m’avait conseillé et il me semble naturel de continuer cette chaîne à mon tour.

Quel adjectif utiliseriez-vous pour qualifier ce livre?

Magistral.

Quelle question auriez-vous souhaité poser à son auteur?

Je n’aurais pas forcément aimé lui poser une question mais partager – peut-être même en silence – un moment ou une promenade.

Et à son éditeur?

A-t-il eu la certitude à la lecture du manuscrit qu’il tenait là l’œuvre d’un grand écrivain ?

Sans transition, quelle est votre librairie coup de cœur ?

Il y en a plusieurs dans Paris : L’Usage du monde, L’instant, La petite lumière, Le livre écarlate, sans oublier Nathalie Couderc, qui est une formidable lectrice. Chacun de ces libraires a sa personnalité, ses enthousiasmes, ses conseils et je ne suis jamais déçue.

Un commentaire

Répondre à cora85 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s