L’incontournable livre de chevet de… Catherine alias Promessedunlivre

En libraire passionnée et consciencieuse, Catherine aiguille ses clients par les traditionnelles recommandations ornant ses livres coups de cœur … mais pas seulement. Depuis un an et demi, elle égraine également ses avis littéraires sur Instagram. C’est donc une libraire-bookstagrammeuse qui nous dévoile son livre de chevet!

Quel est votre livre de chevet par excellence? 

Il n’est pas à proprement parler sur ma table de chevet, mais plutôt en bonne place dans ma bibliothèque et mon cœur! Je dirais qu’il s’agit de Beach music de Pat Conroy.

Plus récemment, un autre est venu le rejoindre, Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë. 

A quel moment les avez-vous lus? 

J’ai lu Beach music lorsque j’avais 17 ans. Une révélation! Et une fois terminé, je me suis empressée de lire ses autres romans, mais Beach Music est celui qui s’est le plus inscrit dans ma mémoire. 

Quant aux Hauts de Hurlevent, je l’ai lu très tard, il y a seulement quelques mois.

Librairie Darrigade, 2 rue Gardères, Biarritz

Pourquoi vous Beach Music vous a-t-il marquée? 

Je lis depuis toute petite. Mais ce roman a clairement marqué un tournant. C’est la première fois que j’ai ressenti la mélancolie au travers des mots. Il est profondément sombre mais il a aussi quelque chose de lumineux. Au milieu des drames et de la tragédie, il y a l’amour, le rire, et la poésie. C’était la première fois que je retrouvais tout cela dans un roman.

Et je garde une tendresse particulière pour la toute dernière page. Je m’en rappelle comme si je l’avais lu hier.

Librairie Darrigade, 2 rue Gardères, Biarritz

Quelles sensations a-t-il réveillées chez vous?

Il m’a bouleversée et imprégnée. L’histoire de cet homme qui revient sur son passé, sur ses blessures. Il affronte tout cela avec sa fille. Sa relation avec elle m’a profondément touchée. 

L’avez vous-lu plusieurs fois? 

Non, je ne l’ai pas relu depuis. J’aime garder les sentiments intacts. Mais je sais que je le relirai un jour, plus tard. 

A qui l’avez-vous prêté? 

Je ne prête pas beaucoup mes livres, seulement à ma maman et mes amies proches. Je préfère les offrir.

Je n’ai jamais prêté Beach music et je ne pense pas que je le ferai. Il est abîmé, je l’ai trimballé partout à l’époque, mais il est précieux!

Quel adjectif utiliseriez vous pour qualifier ce livre?

Mélancolique. Bouleversant. Humain. Chef d’œuvre. En voilà quatre, mais il les vaut!

Quelle question auriez-vous souhaité poser à son auteur? 

Cette mélancolie que l’on ressent si intensément dans vos romans, d’où vient-elle? Écrire est-il un exutoire pour vous? 

Et à son éditeur?

Quand vous avez lu pour la première fois le manuscrit de Beach Music, qu’avez-vous ressenti? Avez-vous eu le sentiment de tenir entre vos mains un chef-d’œuvre?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s