L’incontournable livre de chevet de… Charlotte alias biblioo.philia

En mars 2016, cette amoureuse des livres débarque sur Instagram avec un objectif: « arriver, avec un peu de chance, à capter et transmettre mes passions. » Trois ans et demi plus tard, mission réussie! Charlotte partage régulièrement ses coups de cœur sur ses réseaux sociaux, et donne la parole aux auteurs, à travers son rendez-vous du dimanche soir « Dans la bibliothèque de… »

Quel est votre livre de chevet par excellence ?

J’ai immédiatement pensé à deux auteurs : Romain Gary et Stefan Zweig. Le premier car La vie devant soi m’a littéralement bouleversée et qu’il reste le premier livre que je conseille à tout le monde. Le deuxième pour son œuvre entière, si efficace et profonde dans l’analyse des sentiments. Mais, au final, je garde l’ouvrage de mon chouchou Romain Gary.

A quel moment l’avez-vous lu ?

Je l’ai lu il y a une dizaine d’années. Un peu par hasard…  Honte à moi, je ne connaissais pas Gary avant !

Pourquoi vous a t-il marquée ?

Parce que Romain Gary a eu un deuxième Goncourt grâce à ce roman. Un fait historique et un subterfuge…  Romain Gary a signé La vie devant soi d’un pseudonyme, Emilie Ajar.

Et puis surtout, j’aime les personnages hauts en couleurs de ce texte : Madame Rosa, Momo…

Quelle sensation a t-il réveillées chez vous ?

Ce roman respire la vie. Il est drôle, émouvant, généreux. La pureté de ce petit garçon confronté à une vie rocambolesque est incroyable. Le mélange d’émotions est vraiment pur. C’est difficile à décrire… En y repensant dix ans après, des larmes me viennent ! C’est tout simplement, pour moi, un chef d’œuvre.

L’avez vous lu plusieurs fois ?

Je n’ai pas pour habitude de relire mes livres. C’est surement un tort mais j’aime garder mes émotions de première lecture intactes.

Quel adjectif utiliseriez vous pour qualifier ce livre ?

Humaniste.

Quelle question auriez vous aimé poser à l’auteur ?

Quel effet cela a fait d’écrire sans aucune limite littéraire ? De pouvoir s’affranchir totalement de l’image de « Romain Gary » ?

Et à son éditeur ?

A-t-il découvert avant tout le monde la supercherie du pseudonyme ? (même si le public ne l’a découvert qu’à la mort de Gary)

Sans transition, quelle est votre librairie coup de cœur ?

Sans hésitation, la librairie Charlemagne à Hyères. La sélection est toujours pointue et parfaitement en adéquation avec mes lectures. Les gérants sont si attentionnés, pleins de supers conseils et dénichent toujours la pépite qu’il me manquait. Sans parler du lieu, tout en bois ancien. Magnifique. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s