L’incontournable livre de chevet de… nina_a_lu

Dévoreuse de livres dès l’heure du petit-déjeuner, cette Narbonnaise aime aussi les chroniquer sur son blog, baptisé, comme sa page Instagram, Nina a lu. Une plateforme qui rassemble, pêle-mêle, des critiques de romans, de bandes dessinées ou de textes féministes.

Quel est ton livre de chevet par excellence ?

J’ai eu beaucoup de mal à répondre à cette question. Si ado je relisais certains livres car j’en possédais moins qu’aujourd’hui, à partir de mon DUT « métiers du livre », les textes ont envahi ma vie. Il y en avait trop à lire pour faire des relectures ! J’avoue que ma saga chouchou, lue chaque année était Harry Potter. Après j’ai hésité à te parler de Croc-Blanc, Rien ne s’oppose à la nuit, King Kong Théorie et Le Petit Prince… Si Le Petit Prince m’a assez marquée pour que je me fasse un tatouage en lien avec cet ouvrage, je préfère évoquer un livre qui n’a pas encore été cité dans tes interviews. J’ai donc choisi King Kong Théorie de Virginie Despentes.

A quel moment l’as-tu lu ?

J’ai essayé une première fois au moment de sa sortie. J’avais alors 16 ans et déjà lu plusieurs livres de Virginie Despentes. Mais c’était trop tôt. Je pense que je n’avais pas encore assez de recul et d’expérience pour un texte aussi fort. Je l’ai donc lu réellement il y a quelques années.

Pourquoi t’a-t-il touchée ?

C’est un livre coup de poing ! Avec son style inimitable, l’autrice ne se contente pas de livrer un pamphlet féministe, elle analyse la société moderne, et les sujets abordés concernent tout le monde. Si j’étais déjà une féministe convaincue, son essai m’a permis aussi de remettre en question certains de mes avis sur des sujets sensibles. Le texte peut être considéré trash par certains, mais la misogynie et les violences faites aux femmes sont, par essence, des sujets durs … C’est un livre à mettre entre toutes les mains !

Quelles sensations ce texte a-t-il réveillées chez toi?

A la fois un sentiment d’appartenance et un sentiment de révolte. Savoir que d’autres ont expérimenté les mêmes choses permet de se sentir moins seule (même si je suis loin d’avoir vécu tout ce qu’a vécu l’autrice !). Et le livre est si fort qu’il donne envie de monter au créneau immédiatement.

L’as-tu lu plusieurs fois ?

J’ai relu certains passages et je pense que je continuerai.

A qui l’as-tu prêté ?

Comme je l’ai dit, je pense que ce livre devrait être lu par tous. Néanmoins, il est plus aisé de le prêter à des femmes, ni trop jeunes, ni trop vieilles. Dans mon entourage, beaucoup de femmes l’avaient déjà lu et avaient été conquises. Je continue de prêcher la bonne parole !

Quel adjectif utiliserais-tu pour qualifier ce livre ?

Puissant.

Quelle question aurais-tu souhaité poser à son auteur ? Et à son éditeur ?

D’abord, j’aimerais remercier l’autrice pour ses prises de risque et son courage depuis Baise­-moi. Et l’éditeur, de l’avoir publiée !
J’aimerais savoir si l’autrice s’attendait à un tel succès, et à ce regain d’intérêt depuis #metoo ? Et si elle ne voudrait pas réécrire un essai sur ce qui se passe actuellement, et l’évolution de la condition des femmes depuis la publication?!

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s