L’incontournable livre de chevet de… Cécile Briomet

Les livres, elle les aime tant qu’elle décortique ses lectures sur son blog. Un amour de la fiction qui l’a conduite à imaginer son propre texte : son premier roman, Résistance (éditions Dreamland), sera disponible dès le 30 janvier. En attendant, elle nous fait découvrir son univers littéraire de prédilection.

Quel est votre livre de chevet par excellence? 

Instinctivement, celui qui me vient à l’esprit est Hannibal Lecter, les origines du mal de Thomas Harris. 

À quel moment l’avez-vous lu? 

Je l’ai lu, il y a environ deux ans, juste après m’être plongée dans les deux livres le précédant, Le silence des Agneaux et Hannibal. Cette période fut assez importante pour moi : j’ai renoué avec mes deux passions, la lecture et l’écriture, après des années sans avoir eu le temps de pratiquer ni l’une ni l’autre. 

Grâce à Thomas Harris, j’ai retrouvé la sensation de dévorer un roman, de me couper du monde…  Je ne sais pas comment j’ai réussi à m’en passer si longtemps !

Pourquoi Hannibal Lecter, les origines du mal vous a-t-il marquée? 

J’ai été fascinée par la manière dont Thomas Harris raconte l’enfance d’Hannibal, c’est-à-dire la création d’un monstre, tout en parvenant à susciter des sentiments impensables, inavouables, pour ce personnage.

Quelles sensations ce livre a-t-il réveillées chez vous? 

L’auteur a provoqué chez moi un ressenti assez ambigu. J’ai éprouvé de l’empathie et de l’indulgence pour un monstre et ai eu envie de protéger l’enfant, appelé à devenir cannibale.

L’avez-vous lu plusieurs fois? 

Pas encore ! En tous les cas, si je le relis, je compte me plonger dans toute la saga.

À qui l’avez-vous prêté? 

Personne ! Je ne suis pas contre l’idée de prêter mes livres, bien au contraire. Mais j’ai plus de mal à le faire pour des coups de cœur. Je les garde farouchement dans ma bibliothèque afin de toujours les avoir sous le coude. 

Quel adjectif utiliseriez-vous pour qualifier ce livre? 

Magnifique. Dans l’écriture, les sentiments, la monstruosité. 

Quelle question auriez-vous souhaité poser à son auteur? 

Sûrement une assez basique: d’où vous est venue cette idée ? 

Et à son éditeur?

Pourquoi avoir accepté de miser sur une histoire si particulière ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s