L’incontournable livre de chevet de… Sarah Sauquet

Sarah Sauquet mène plusieurs vies professionnelles en parallèle. Cette professeure de français a fondé Un texte Un jour, application destinée à faire découvrir les grands textes de la littérature, aux jeunes comme aux moins jeunes. Elle est également l’auteure de deux livres, dont Un prénom de héros et d’héroïne (Le Robert),  à paraître en février prochain.

Crédits: Nicolas Auproux

Quel est votre livre de chevet par excellence ?

Sans hésiter, Guerre et Paix, de Léon Tolstoï, que je n’ai pourtant découvert que très récemment, il y a un an.

A quel moment l’avez-vous lu?

Adolescente, j’avais lu Anna Karénine et en gardais un souvenir émerveillé, mais n’avais jamais osé m’attaquer à Guerre et Paix qui me semblait une montagne inaccessible. L’an dernier, à Noël, France 2 a diffusé une adaptation extrêmement réussie du roman, une série de la BBC qui m’a fascinée par son souffle épique. Je n’ai ensuite eu aucun mal à me plonger dans le roman, que j’ai dévoré.

Pourquoi vous a-t-il marquée? Quelles sensations a-t-il réveillées chez vous?

Comme souvent avec Tolstoï, j’ai trouvé le roman d’une très grande humanité. Les héros de cette œuvre sont, pour la plupart, des jeunes gens qui se cherchent (Pierre Bézoukhov, Natacha Rostov), des parents qui tentent de faire au mieux pour leurs enfants (Nicolas Bolkonski, Basile Kouraguine), et Tolstoï parvient à donner à leurs interrogations une dimension universelle. Ce livre nous rappelle que les chemins de vie ne sont en rien linéaires et que nous avons tous droit à une seconde chance, que la roue peut tourner et que rien n’est jamais écrit. C’est un très beau message d’espoir, ainsi que la peinture d’un monde en guerre (l’action se passe en partie pendant la campagne de Russie de Napoléon…), soumis à d’importantes évolutions. Tout en donnant une très forte dimension historique à son ouvrage (j’ai par exemple lu plusieurs pages d’une bataille avant de comprendre qu’il s’agissait d’Austerlitz !), Tolstoï arrive à faire le lien entre l’intime et l’épique.

L’avez vous-lu plusieurs fois?

Je ne l’ai pour l’instant lu qu’une seule fois, mais pas un jour ne passe sans que je ne pense à Guerre et Paix. Je ne sais pas si je le relirai tout de suite en entier, mais il fait partie de mon quotidien.

A qui l’avez-vous prêté?

A personne ! J’ai beaucoup de mal à prêter mes livres, alors mon livre de chevet, encore moins !

Le roman de Léon Tolstoï a été adapté en série par la BBC.

Quel adjectif utiliseriez-vous pour qualifier ce livre?

Universel. Cela peut paraître facile mais je n’en vois pas d’autres.

Quelle question auriez-vous souhaité poser à son auteur?

Aviez-vous pensé à d’autres titres ? Si oui, lesquels ?

Et à son éditeur?

Avez-vous tout de suite compris qu’il s’agissait d’un monument ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s